Open menu
Trouvez les verres correcteurs les mieux adaptés à vos besoins
L’un des opticiens responsables de Bonlook, Guillaume Lecoq, démystifie les éléments clés des verres de prescription, pour vous aider à faire un choix éclairé et obtenir les lentilles parfaites à votre prochain achat.
La qualité du verre
La qualité du verre englobe la qualité optique du verre et la qualité des traitements. La qualité optique dépend de l’amincissement et du type de matériau du verre. Celle-ci est définie par la notion de constringence ou nombre d’Abbe. Cela signifie que pour un matériau organique par exemple, plus le verre est aminci, plus on perd en qualité optique. Je dis souvent aux clients qu’il faut parfois privilégier la qualité optique du verre à l’esthétisme. Amincir le verre n’est pas toujours nécessaire. En effet, un verre trop aminci pourrait causer plus de distorsions ou d’inconfort visuel. La qualité des traitements fait référence à l’ensemble des traitements appliqués sur un verre (anti-reflet, anti-rayure, polarisé, photochromique, lumière bleue, etc.). L’anti-rayure, l’anti-reflet et la polarisation apportent fiabilité, transparence et qualité à l’équipement.
La protection contre la lumière bleue nocive
Si vous êtes exposé régulièrement à la lumière bleue nocive, vous devriez considérer l’ajout de cette protection. Mais tout d’abord, qu’est-ce que la lumière bleue? Il s’agit d’une intensité de longueur d’onde (comme les UV, les rayons X, etc.). Les sources de lumière bleue incluent le soleil, les appareils électroniques, l’éclairage fluorescent et à DEL. Aujourd’hui, la plupart des écrans numériques, tels que ceux des téléviseurs, des ordinateurs, des tablettes et des téléphones intelligents, émettent de la lumière bleue à haute énergie. La lumière bleue est une couleur du spectre de la lumière visible qui peut être perçue par l’œil humain et se trouve à la fin du spectre lumineux visible. On la divise en deux types de fréquences : bleu-violet et bleu-turquoise.
- La lumière bleu-turquoise est nécessaire à notre organisme et notre métabolisme (elle aide notamment à réguler le cycle circadien, soit les cycles naturels d’éveil et de sommeil) autant que les vitamines, les minéraux et les antioxydants.
- La lumière bleu-violet quant à elle, peut endommager les yeux à long terme et augmente la fatigue visuelle liée à l’utilisation prolongée d’appareils numériques. Elle est concentrée au début du spectre visible et émet la plus haute énergie visible.
Les traitements anti-reflet, anti-rayure, etc.
Il s’agit de multicouches chimiques appliquées sur le verre pour en augmenter la protection, l’esthétisme et le confort visuel :
- La première couche « vernie » est plus communément appelée traitement anti-rayure. Cette couche permet la prévention et la protection contre les rayures ou micro-rayures sur le verre. Les matériaux pour les verres se rayent facilement, c’est pourquoi cette couche est à 99 % utilisée par les opticiens.
- L’anti-reflet est un traitement de surface visant à réduire les reflets parasites de la lumière sur les surfaces du verre. Il est toujours associé à un traitement résistant aux rayures.
- Le polarisé est un traitement qui est un filtre sur la surface du verre et qui permet de réduire les reflets provoqués par la lumière sur les surfaces brillantes (idéal pour les activités nautiques, la conduite, etc.).
- Le photochromique est utilisé pour sa polyvalence et son côté pratique lors d’une alternance entre les milieux intérieur et extérieur, mais également pour son prix, car on se retrouve avec deux paires en une. Selon le fournisseur et la technologie utilisée, le verre devient plus foncé lorsqu’il est exposé aux UV ou lorsque la luminosité est plus intense. Chez BonLook, nos lunettes photochromiques se teintent à l’exposition aux UV.
La monture
Il est important de choisir la monture en fonction de la forme du visage, mais aussi en fonction de la prescription, de là l’importance de consulter un professionnel de la vue comme les opticiens présents dans nos boutiques. En effet, si on veut allier l’aspect esthétique et technique, certaines largeurs ou formes de montures sont à proscrire selon le type de prescription. Il faut aussi prendre en compte la morphologie (le type de nez, de joues, la largeur des tempes, la hauteur des sourcils, etc.). Par exemple, pour un fort astigmatisme on évitera de conseiller une monture ronde, de peur que le verre tourne et que l’astigmatisme corrigé sur un axe ne soit plus le même, ce qui nuirait à la qualité de la vision du client. Également, un patient avec une base de nez plate aura des problèmes d’ajustement de monture. Il faudra alors privilégier une monture à plaquettes pour un meilleur maintien.
La protection solaire
Posséder une protection solaire est essentiel pour protéger les yeux et en éviter leur vieillissement prématuré. Une exposition directe aux rayons UV augmente le risque de développer des cataractes et peut entraîner une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Détrompez-vous, ce n’est pas parce que la teinte d’un verre solaire est très foncée que celui-ci protège réellement du soleil. Pour une protection optimale, il faut opter pour un verre qui filtre les rayons UV et non pour une coloration précise. Certaines matières ont déjà la propriété de bien filtrer les rayons UV, comme les matières utilisées et recommandées par les opticiens de BonLook.

Besoin d'aide?

Horaire du service à la clientèle
Lundi au dimanche 9 h à 21 h HE
loading