Open menu
Comme au cinéma
Parce que parfois, ce sont leurs barniques (qu’elles soient incroyablement cool ou très chics) qui volent la vedette.

En revisitant plusieurs de nos films préférés, nous avons réalisé que certains de leurs acteurs principaux possédaient un look incroyable, et ce, jusqu’à leurs lunettes. Dans cet article, nous rendons donc hommage à quelques-uns des styles optiques les plus éclatés repérés au cinéma, certains continuant même, encore aujourd’hui, à influencer nos choix de montures.
Photo : Vanity Fair.

Audrey Hepburn dans Diamants sur canapé

Holly Golightly (Audrey Hepburn) porte des lunettes de soleil œil de chat dans ce classique de 1961. C’est un style flatteur et féminin qui a traversé les âges avec brio et qui est tout aussi raffiné aujourd’hui qu’il l’était à l’époque où ce film est sorti.

Jean-Carl Boucher dans 1991

1991, une production de 2018, est une histoire en grande partie autobiographique, relatant l’aventure d’un étudiant en scénarisation qui s’envole vers l’Italie pour y suivre la femme qu’il aime. Dans le film, Jean-Carl Boucher incarne Ricardo. On peut le voir porter un style de lunettes qui a refait surface depuis les années 90 : la monture mince et légère montures en métal, comme nos montures Lean. C’est indéniable, tout ce qui se rapporte à cette décennie fait aujourd’hui un retour en force.

Photo : Geek Tyrant

Mike Myers dans tous les Austin Powers

Dans cette trilogie, Austin Powers (joué par le comique Mike Myers) est un espion séducteur tout droit sorti des années 1960 qui a été préservé par cryogénie dans l’espoir de vaincre son ennemi de toujours (qui a fait exactement la même chose). Il est ramené à la vie en 1997, et son seul accessoire stylistique réussissant à bien traverser les époques est sa chère paire de lunettes. En effet, Austin sait mieux que quiconque qu’une monture épaisse et rectangulaire ne se démode jamais. Ouais, poupée, ouais!

Tom Cruise dans Risky Business

Sans doute la plus grande vedette des années 1980 et début 1990, Tom Cruise est devenu une idole instantanée après avoir incarné le jeune étudiant Joel Goodsen. Pour nous, ce qui est encore plus iconique que sa fameuse scène de danse (vous savez laquelle), ce sont ses lunettes « wayfarer ». Ce style indémodable est d’ailleurs immortalisé sur l’affiche du film.

Meryl Streep dans Le diable s’habille en Prada

La transformation de Meryl Streep en l’éditrice de magazine Miranda Priestly (le diable en question) était l’une des performances les plus marquantes des années 2000. Tout au long du film, son personnage – toujours tiré à quatre épingles – alterne les lunettes de vue et de soleil et fait littéralement tourner (et tomber) les têtes.

Marc-André Grondin dans C.R.A.Z.Y.

Réalisé par Jean-Marc Vallée, C.R.A.Z.Y. est une œuvre québécoise et un récit d’apprentissage à propos d’un jeune homme nommé Zac (joué par Marc-André Grondin) qui découvre énormément de choses à propos de lui-même au fil de l’histoire. Il est assez difficile d’ignorer, quand on regarde C.R.A.Z.Y., les lunettes de l’acteur principal.

Daniel Radcliffe dans tous les Harry Potter

« Oculus Reparo », ça vous rappelle quelque chose? Heureusement réparées par Hermione dans le tout premier film de la série, les célèbres lunettes du jeune sorcier le suivent ensuite jusqu’à la toute fin de la saga. Bien que ces lunettes parfaitement rondes soient peut-être un peu trop enfantines à votre goût, il existe des options plus matures (et incontestablement stylées) qui offrent une forme similaire.

Besoin d'aide?

Horaire du service à la clientèle
Lundi au dimanche 9 h à 21 h HE
loading